Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La population civile de Srebrenica en 1995
La population civile de Srebrenica en 1995

La population civile de Srebrenica en 1995

Mission impossible

Une centaine d'ex-soldats des forces internationales de paix stationnés en Bosnie-Herzégovine durant la dernière guerre balkanique, envisagent porter plainte contre le gouvernement hollandais qui les a envoyé au milieu des années 90 du siècle dernier, défendre des civils d'enclave Srebrenica, proclamé depuis 1993 "Zone protégé de l'ONU". A l'époque, ministre des affaires étrangères du royaume a déjà considéré l'opération de "mission impossible", le fait a confirmé en avril dernier la ministre actuelle de la défense, Jeanine Hennis-Plasschaert.

Terribles et inhumains événements de Srebrenica sont toujours la source de nombreuses controverses aux Pays Bas, surtout autour du rôle des casques bleus venus défendre la population des forces régulières de l'Armée serbe aidé par nombreux paramilitaires, originaires de Serbie et Ukraine. Ensemble ils ont d'abord désarmé militaires néerlandais et assassiné civils présents dans la base et aux forêts d'environ. Plus de 300 habitants de la région ont péri devant yeux des "soldats de la paix"!

Une réparation psychologique et matérielle

Srebrenica a été la cause principale de chute du gouvernement hollandais en 2002. Pourtant ce pays est le premier d'histoire contemporaine du vieux continent a reconnaître publiquement la responsabilité de ses soldats agissant sous la houlette de l'ONU, dans le massacre commis en été 1995.

Entre 10 et 15 juillet, 8372 civils hommes de 13 à 77 ans furent assassinés : égorgés et bâillonnés. Leurs corps maltraités et morcelés ont été jetés dans plusieurs fosses communes.Le Tribunal International de la Haye a reconnu que les Bosniaques de l'enclave Srebrenica qui comprend plusieurs villages, ont subi le génocide.

Vétérans néerlandais demandent actuellement la réparation et indemnisation pour troubles psychologiques et financiers car ils étaient mal prépares pour opérations de cette envergure et sans équipements suffisants.

Djenana Mujadzic

Général bosno-serbe Mladic donne du chocolat à l'enfant dont il a tué le père; enterrement de victimes
Général bosno-serbe Mladic donne du chocolat à l'enfant dont il a tué le père; enterrement de victimes

Général bosno-serbe Mladic donne du chocolat à l'enfant dont il a tué le père; enterrement de victimes

Partager cet article

Repost 0